Excellences,

Je vous écris pour vous faire part de ma préoccupation quant au cas de trois artistes iraniens, Hossein Rajabian, Mehdi Rajabian et Yousef Emadi. En effet, les trois hommes ont été condamnés pour « atteintes aux valeurs sacrées islamiques », « propagande contre le système » et « activités audiovisuelles illégales », uniquement pour les punir d’avoir fait usage de leur liberté d’expression. Par ailleurs, les aveux sur lesquels le verdict s’est appuyé ont été arrachés sous la torture et d’autres mauvais traitements. Enfin, aucun d’eux n’a pu consulter d’avocat entre l’arrestation et le procès. Hossein et Mehdi Rajabian se sont présentés à la prison d’Evin le 4 juin pour commencer leur peine de trois ans de prison.

Ce verdict est en contradiction avec le droit à la liberté d’expression, un droit humain fondamental que chaque pays devrait respecter. Les articles 19 et 22 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel l’Iran est partie, protègent le droit à la liberté d’expression et d’association.

Aussi, je vous exhorte à demander aux autorités iraniennes de :
- libérer immédiatement et sans condition Mehdi Rajabian et Hossein Rajabian et annuler la condamnation de Yousef Emadi, puisque la déclaration de leur culpabilité se fonde uniquement sur l’exercice pacifique de leur droit à la liberté d’expression et d’association par le biais de la musique et de l’image ;
- mener une enquête indépendante et impartiale sur les allégations de torture et d’autres mauvais traitements et traduire en justice les responsables lors d’un procès équitable ;
- respecter l’Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel l’Iran est partie, qui protège le droit à la liberté d’expression, notamment la liberté d’expression artistique.

Je vous prie d’agréer, Excellences, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
10701

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
Signer et partager en 1 clic
via votre compte Facebook
Trois artistes iraniens doivent être libérés
Appels à : 
SE Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de l’Iran
SE Ayatollah Sadegh Larijani, Responsable du pouvoir judiciaire

En copie :
SE Hassan Rohani, Président de la République islamique d’Iran


ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image