Madame, Monsieur,

Je vous écris car je suis profondément préoccupé-e par la situation de quatre familles détenues depuis plus de 500 jours dans un centre du service de l’immigration et des douanes situé en Pennsylvanie.

Il s’agit plus précisément de quatre enfants de trois à seize ans et de leurs mères qui ont déposé une demande d’asile aux États-Unis. Ils ont en effet fui leurs pays d’origine, à savoir le Honduras et le Salvador, pour échapper à de terribles violences, notamment des menaces de mort, des menaces d’enlèvement et des agressions physiques et sexuelles.

Les quatre enfants se sont vu accorder le statut spécial de mineur migrant (SIJS) par les autorités américaines à la fin de l’année 2016 et leurs demandes de résidence permanente sont toutes en cours.

Aux termes du droit américain, un mineur jouissant du SIJS est considéré comme étant en liberté conditionnelle aux États-Unis, or ils sont toujours placés en détention.
Par ailleurs, leurs mères sont visées par des ordres d’expulsion.
La cour d’appel du troisième circuit a accordé un sursis à leur expulsion, en attendant que la justice fédérale statue sur leurs recours.

Le service de l’immigration et des douanes refuse de libérer les quatre enfants et leurs mères, malgré la reconnaissance du SIJS, les éléments convaincants qui justifieraient d’accorder asile et protection et les préoccupations liées à la santé physique et mentale de ces familles.

Aucune disposition du droit des États-Unis ou du droit international ne permet de les maintenir en détention.

Par conséquent, je vous demande :

- d'accorder immédiatement une libération conditionnelle aux mineurs jouissant du SIJS et à leurs mères, détenus actuellement au centre d’hébergement du comté de Berks;
- de veiller à ce qu’ils bénéficient sans délai d’un accès aux soins de santé nécessaires;
- et de vous assurer qu’ils puissent contacter régulièrement leurs familles et les avocats de leur choix tant qu’ils sont détenus.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.
Facebook Connect
12633

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Exigez la libération de 4 familles détenues depuis plus de 500 jours
Jennifer Ritchey, fonctionnaire de terrain par intérim au Bureau de terrain de Philadelphie; David O’Neil, directeur adjoint du Bureau de terrain. En copie Ambassade des États-Unis en Belgique 
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image