Messieurs,

Je vous écris pour vous faire part de ma préoccupation quant au cas de Rouslan Sokolovksi. Ce jeune étudiant a été inculpé en vertu de l’article 282 (« incitation à la haine ou à l’inimitié et atteinte à la dignité humaine ») et de l’article 148-2 (« actions publiques témoignant d’un manque de respect évident envers la société, dans le but d’insulter le sentiment religieux des croyants, commises dans des lieux de culte ») du Code pénal russe pour avoir publié une vidéo le montrant en train de jouer à Pokémon Go dans une église, dans laquelle il déclare qu’il regrette de ne pas avoir attrapé le plus rare des Pokémons, Jésus, avant de dire : « Il paraît qu’il n’existe pas ».

Ces inculpations sont en contradiction avec le droit à la liberté d’expression, un droit humain fondamental que chaque pays devrait respecter. L’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel la Fédération russe est partie, protège la liberté d’expression et rappelle que nul ne peut être inquiété pour ses opinions. Amnesty International considère Rouslan Sokolovksi comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression.

Aussi, je vous exhorte à :
- libérer Rouslan Sokolovski immédiatement et sans condition, car il s’agit d’un prisonnier d’opinion qui n’a fait qu’exercer pacifiquement son droit à la liberté d’expression, et mettre fin à la procédure ouverte contre lui ;
- respecter et protéger le droit à la liberté d’expression, y compris les idées et opinions susceptibles d’être considérées comme profondément offensantes par certains groupes de la population.

En vous remerciant pour votre attention, veuillez recevoir, Messieurs, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
7131

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Incarcéré pour avoir joué à Pokémon Go dans une église
Pétition à l'attention du Lieutenant-General Valeriy Yurievich Zadorin, Responsable du Comité d’enquête de la région de Sverdlovsk et de Sergei Alekseevich Okhlopkov, Procureur de la région de Sverdlovsk

ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image