Messieurs,

Je vous appelle à libérer dans les plus brefs délais les défenseurs des droits humains Shima Babaee et Dariush Zand, incarcérés à la prison d'Evin depuis le 4 février dernier. Ces militants ont été arrêtés en raison de leurs activités de défense des droits humains, et en particulier pour leur participation aux protestations pacifiques contre le port obligatoire du voile, qui constitue une pratique abusive et discriminatoire. Depuis leur arrestation le 1er février, Shima Babaee et Darius Zand sont privés du contact avec leurs proches et leur avocat. Ils risquent d’être torturés ou de subir des actes de maltraitances aux mains des autorités. Lors d’une arrestation précédente, Dariush Zand a affirmé avoir été torturé à plusieurs reprises par des gardiens de la révolution. Il pourrait être en mauvaise santé en raison des blessures dues aux coups qu’il a reçus.

Ainsi, je vous exhorte à :

- libérer immédiatement et sans condition Shima Babaee et Dariush Zand, prisonniers d’opinion, car ils sont détenus uniquement en raison de leurs activités militantes de défense des droits humains ;
- veiller à ce qu’ils soient protégés contre la torture et toute autre forme de mauvais traitements, et à ce qu’ils puissent entrer en contact avec leurs proches et un avocat indépendant de leur choix, en attendant leur libération ;
- mettre fin aux poursuites engagées contre les femmes qui protestent pacifiquement contre le port obligatoire du voile, libérer celles qui ont ainsi été placées en détention et supprimer les dispositions de la législation qui imposent le port du voile, du fait de leur caractère abusif et discriminatoire, notamment l’article 638 du Code pénal.

Je vous prie d’agréer, Messieurs, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
14736

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Incarcérés pour avoir dit non au voile obligatoire


Pétition à l'attention du secrétaire général du Haut Conseil des droits humains, Mohammad Javad Larijani et de l’Adjoint aux droits humains et aux affaires internationales du Ministère de la Justice, Mahmoud Abbasi.
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image