Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Secrétaire d’État,

En tant que citoyen(ne) belge et européen(ne), je ne suis pas indifférent(e) au sort des milliers de personnes qui fuient les conflits et les persécutions et qui tentent de trouver refuge et protection.

Il y a déjà eu trop de morts, de victimes de violences et de personnes traumatisées sur la route de l’exil. L’absence de voies d’accès sûres et légales - telles que la réinstallation, le regroupement familial, les visas humanitaires, de travail ou d’études - les contraint à entreprendre des voyages dangereux, les mettent la merci de passeurs et groupes armés, parfois même au péril de leur vie. Cela doit cesser.

Aujourd’hui, les pays voisins de zones de conflits accueillent la grande majorité de ces personnes. Or un système simple d’évaluation des capacités d’accueil des réfugiés, s’appuyant sur des critères tels que la richesse, la population et le taux chômage, permettrait de procéder à un réel partage de responsabilité en matière d’accueil des réfugiés. Davantage de gouvernements doivent montrer l’exemple et faire preuve de volonté politique.

Par ailleurs, une attention spécifique doit être accordée aux personnes particulièrement exposées à des risques de violences. Les gouvernements doivent prendre les mesures nécessaires pour protéger les personnes menacées en raison de leur genre, de leur âge ou de leurs besoins de soins, ce tant dans le processus de partage de responsabilité que dans la mise en place de voies d’accès.

Une fois arrivés en Europe, les demandeurs d’asile sont la cible de réactions de rejet, voire d’actes xénophobes, il s’agit là d’un manque d’humanité. Je souhaite que vous fassiez preuve de vigilance et d’autorité face à ce type d’attitude.

Par conséquent, je demande à la Belgique :

- de mettre en place des solutions qui permettent un accès sûr et légal pour les personnes en quête de protection;
- de respecter et d’augmenter les engagements pris en matière de réinstallation;
- d’accélérer le transfert des demandeurs d’asile, via le processus de relocalisation, et d’augmenter ces engagements afin de venir en aide aux pays de première ligne de l’UE;
- de plaider ces mêmes actions au niveau européen afin d’arriver à un meilleur partage de responsabilité;
- de lutter contre les accords qui compromettent un tel partage, et a fortiori de ne pas y prendre part;
- de veiller à ce que les demandeurs d'asile, réfugiés et migrants soient traités avec dignité et que leurs droits soient respectés.

Je vous prie d’agréer, Messieurs, l’expression de ma considération distinguée.
Facebook Connect

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
#JeSuisHumain-e et je veux une Belgique qui protège celles et ceux
qui en ont besoin
Premier ministre belge, M. Charles Michel
Secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, M. Theo Francken


ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image
15988