Logo

Continuer de recevoir mes mails d'Amnesty (Actions, informations...)

   
466
Vous pouvez aussi compléter ce formulaire avec votre compte Facebook
Facebook Connect
SYRIE 
Les femmes réfugiées subissent des violences sexuelles dans les camps.
Pétition Adressée au Ministre de l'intérieur Hussein al-Majali
Excellence,

Je me permets de vous écrire afin de vous faire part de mon désarroi face à la situation des réfugiées syriennes dans le camp de Zaatari. D’après les témoignages recueillis par Amnesty International, et confirmés le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, l’insécurité y est un grave problème, les criminels sont nombreux et agissent en toute impunité. L’insécurité dans le camp de Zaatari est aggravée par d’autres difficultés qui touchent tout particulièrement les femmes et les jeunes filles. Nombre d'entre elles ont expliqué à Amnesty International que les toilettes collectives n'étaient pas éclairées et qu'elles ne s'y sentaient pas en sécurité. Elles craignent en particulier d'y subir des violences, du harcèlement sexuel, ou d'autres agressions. En conséquence, nombreuses sont celles qui évitent d'y aller, ce qui a de graves conséquences sur leur santé. Certaines femmes ont aussi raconté à Amnesty International qu'elles avaient peur de la violence et du harcèlement sexuel quand elles se déplaçaient dans le camp et que beaucoup de rumeurs faisaient état de violences de ce type.

Au vu de la gravité de la situation, je vous prie de prendre des mesures afin que les femmes et les jeunes filles puissent accéder en toute sécurité à tous les espaces publics du camp Zaatari, notamment aux toilettes. Je vous appelle d’une part à empêcher le vandalisme sur l’éclairage des sanitaires et d’autre part à améliorer la sécurité dans le camp en coordination avec le Haut-Commissariat des Nations unies et en consultation avec les habitants du camp, en particulier les femmes.

Avec l’espoir que vous accueillerez cette demande avec intérêt et que vous lui réserverez une suite favorable, je vous prie de croire, Excellence, en l’assurance de ma haute considération.