Monsieur le Premier ministre, 
Monsieur le Secrétaire d’État,

Je vous écris pour vous faire part de mes inquiétudes quant au sort de milliers de personnes contraintes de fuir leurs foyers à cause des conflits ou des persécutions.

Les pays en voie de développement accueillent la grande majorité des réfugiés du monde et pourtant la communauté internationale n’a que peu apporté son aide aux pays d’accueil qui ont atteint leur capacité maximale.

Contraints de vivre dans des conditions désastreuses dans les pays hôtes qui ne peuvent garantir leur protection et leur accès aux services de base, les réfugiés sont également confrontés au manque de routes sûres et légales pour trouver un refuge. Ils n’ont donc d’autre choix que d’emprunter des voies périlleuses à travers mers et frontières au risque de leur vie. En 2015, au moins 5 933 personnes à travers le monde se sont noyées alors qu’elles espéraient un avenir meilleur. Parmi ceux qui ont péri sur les côtes de la mer Égée, 30% étaient des enfants.

Pourtant, la protection des réfugiés est une responsabilité mondiale. En 2015, nous avons été témoins de souffrances humaines intolérables. Il est grand temps que l’Europe passe à l’action. Les pays européens doivent garantir la sécurité et la dignité humaine des réfugiés, qui ont droit à la protection et prêter une attention particulière aux personnes vulnérables, telles que les enfants, les personnes âgées ou blessées, mais également les femmes et jeunes filles. Ces dernières sont exposées à des violences, à des agressions, à l’exploitation et au harcèlement sexuel à toutes les étapes de leur trajet, y compris sur le territoire européen.

Par conséquent, je vous demande de prendre un engagement fort en faveur de l’établissement de voies sûres et légales qui permettraient aux personnes en besoin de protection de rejoindre un lieu sûr, mais également de contribuer financièrement à l’accueil des réfugiés dans les pays d’autres régions.

Par ailleurs, je vous prie également de veiller à ce que les réfugiés en Belgique puissent bénéficier d’un accueil de qualité et de l’accompagnement nécessaire.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Secrétaire d’État, l’expression de ma haute considération.

Facebook Connect
22358

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
Signer et partager en 1 clic
via votre compte Facebook
Forteresse Europe : changeons de cap en 2016
Mr Charles Michel, Premier Ministre
Mr Theo Francken, Secrétaire d’État à l’asile et la migration

ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image