Excellence,

J’exhorte les autorités iraniennes à arrêter immédiatement l'exécution de Saman Naseem et à veiller à ce que son cas soit soumis à un contrôle judiciaire devant la Cour Suprême.

Ce jeune homme devait être exécuté le 19 février mais sa famille a été informée que l’exécution n’avait pas eu lieu. Selon les informations recueillies par Amnesty International, Saman Naseem aurait été transféré à la prison de Zanjan. Je crains qu’il ne soit soumis à une exécution au secret.

Je vous rappelle que l'Iran a ratifié le Traité international relatif aux droits civils et politiques et la Convention sur les droits de l'enfant, qui interdit strictement l'utilisation de la peine de mort contre les personnes qui avaient moins de 18 ans au moment des faits.

Je vous prie de vous assurer que Saman Naseem n’est pas soumis à la torture ou à d’autres mauvais traitements.

Je vous exhorte enfin à enquêter sur l'allégation selon laquelle il a été torturé ou autrement maltraité et à faire en sorte que les "aveux" obtenus sous la torture ne soient pas jugés recevables.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de recevoir, Excellence, l’assurance de ma haute considération.
Facebook Connect
12906

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, «non» vous désabonne de tout.

   
Signez et partagez en 1 clic
via votre compte Facebook
Iran. Exécution prochaine de Saman Naseem
Pétition à l'attention du Guide suprême de la République islamique d’Iran 
OU
Image