Monsieur Gierran,

Je vous écris pour vous faire part de ma vive inquiétude à l’égard des plus de 7 000 homicides perpétrés aux Philippines au sein d’une 'guerre contre la drogue' lancée par l’administration Duterte depuis son arrivée au pouvoir. Cette vague d’homicides est d’autant plus inquiétante qu’elle est soutenue et promue par le président Duterte lui-même.

Les investigations d’Amnesty International montrent que les opérations de la police sont à l’origine de nombreuses exactions contre les droits humains, dont des exécutions extrajudiciaires. En outre, durant ces opérations, de nombreuses personnes ont été tuées suite à des 'erreurs d’identité' tandis que des enfants ont été victimes de balles perdues. Enfin, nombre d’homicides ont été perpétrés par des assaillants non identifiés et des tueurs à gages engagés par les autorités.

L’administration judiciaire du pays doit enquêter sur les allégations d’exécutions extrajudiciaires et poursuivre en justice les présumés responsables devant les cours de justice. Les suspects et allégations doivent faire l’objet d’une enquête officielle par le biais d’investigations indépendantes et doivent être soumis aux sanctions prévues par la loi.

Les soutiens du président aux politiques répressives, les récits imprécis des autorités et les solutions miracles du gouvernement pour faire face à la consommation de drogue aux Philippines au lieu de développer une politique de santé publique sur le long terme, ne parvient pas à faire diminuer le taux de consommation de drogue au cours du temps, affirme le bureau des Nations unies contre la drogue et le crime.

Je vous demande donc instamment :
- de diligenter une force spéciale au sein du Bureau national d’investigation pour enquêter sur les cas où la police a utilisé la force meurtrière ;
- de mettre en place sans délai une enquête indépendante et impartiale à l’égard des allégations d’abus des droits humains dont les exécutions extrajudiciaires, et de veiller à ce que les responsables présumés de ces agissements soient traduits en justice et jugés équitablement ;
- d’appeler le gouvernement à réévaluer l’approche actuelle de ladite 'guerre contre la drogue'.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée
Facebook Connect
9689

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Philippines - Homicides et impunité dans la prétendue guerre contre la drogue de l’administration Duterte
Pétition à l’attention de Monsieur Gierran, directeur du Bureau national des investigations aux Philippines

ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image