Monsieur le Premier Ministre,

Je vous écris pour vous faire part de mes préoccupations sur la situation des migrants et réfugiés en Libye et en Méditerranée centrale. En 2016, 4 581 personnes ont trouvé la mort au cours de la traversée dangereuse de la Méditerranée, alors qu’elles essayaient d’atteindre l’Europe. Des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont également perdu la vie ou ont disparu depuis janvier 2017. Je suis profondément troublé-e par la mort de ces personnes, qui aurait pu être évitée.

Les gouvernements européens n’offrent pas de voies sûres pour atteindre l’Europe, forçant ainsi les migrants et réfugiés à recourir aux services de passeurs. De plus, le nombre de bateaux européens patrouillant en Méditerranée a été diminué, laissant le lourd devoir de sauver des vies en mer aux seules ONG. Bien que ces dernières soient des acteurs clés du sauvetage, en couvrant les zones délaissées par les autorités, des politiciens et représentants institutionnels les ont publiquement attaquées, associant leurs activités à celles des passeurs ou encore en les accusant d’être un facteur d’incitation à prendre la mer.

Par ailleurs, la coopération européenne avec les autorités libyennes se traduit par la reconduite des réfugiés et des migrants sauvés en mer vers la Libye, où ils sont systématiquement détenus, torturés, violés, soumis à l'esclavage et où il n’existe pas de système d’asile. Sous prétexte de sauver des vies, les gouvernements européens forment les gardes-côtes libyens dans l’objectif de réduire le nombre d’arrivées de réfugiés et migrants en Europe, sans se préoccuper du fait que ces personnes soient renvoyées vers la Libye.

Ainsi, je choisis de sauver des vies et je demande à la Belgique :

-d’ouvrir et étendre des voies sûres et légales pour les migrants et réfugiés ;
- d’arrêter la diffamation des ONG qui sauvent des vies en mer ;
- d’augmenter les efforts de sauvetage en Méditerranée centrale et dans les zones où coulent le plus de bateaux venant d’Afrique du Nord ;
- d’arrêter toute coopération avec les autorités libyennes qui consiste à ramener les migrants et réfugiés vers la Libye où ils sont victimes d’abus tels que le viol, la torture, l'esclavage et la détention et de concentrer les efforts sur l’amélioration du respect des droits humains dans le pays.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
13788

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Je choisis de sauver des vies

Pétition à l’attention de M. Charles Michel, Premier Ministre de Belgique
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image