Monsieur le Président,
Messieurs les Ministres,

Je vous écris au sujet de l'interdiction en vigueur depuis le 25 août du rassemblement hebdomadaire pacifique, connu sous le nom de « veillées des Mères du samedi ». Les Mères du samedi ont tenu des centaines de rassemblements pacifiques en souvenir de leurs proches, qui ont disparu de force dans les années 1980 et 1990.

L'interdiction empêche les proches des personnes disparues d'exercer pacifiquement leurs droits à la liberté d'expression et de réunion, garantis par le droit interne et le droit international.

Les Mères du samedi et les participants ont également été victimes d'intimidation, de harcèlement, de recours excessif à la force et de détention arbitraire à de nombreuses reprises depuis qu'ils ont commencé à organiser leur veillée hebdomadaire pacifique en mai 1995. Le 25 août, lors de ce qui aurait été leur 700e veillée, les policiers ont eu recours à une force inutile et excessive, dont l'utilisation aveugle de gaz lacrymogènes, de canons à eau et de balles en plastique, pour disperser les personnes présentes. Quarante-sept personnes ont été détenues pendant plusieurs heures dans des bus de police avant que leurs déclarations ne soient prises et qu’elles soient finalement relâchées.

Les familles des victimes de disparitions forcées souffrent d'une douleur indescriptible, sans savoir si leurs proches sont morts ou vivants. Ainsi, je vous demande instamment de :
- veiller à ce que les futures veillées hebdomadaires puissent se dérouler sans aucune restriction illégale et que les participants puissent exercer leurs droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique;
- ouvrir une enquête efficace, indépendante, impartiale et approfondie sur les disparitions forcées sans plus attendre;
- rendre publiques les conclusions de l’enquête, de traduire en justice toutes les personnes soupçonnées de responsabilité pénale dans le cadre de procès équitables et d’accorder des réparations adéquates aux victimes;
- ratifier la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, Messieurs les Ministres, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
14048

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Les veillées des Mères du samedi doivent être autorisées
Pétition à l'attention du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan; du Ministre de l'Intérieur, Mr Süleyman Soylu; du Ministre de la Justice, Mr Abdülhamit Gül 
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image
En signant cette pétition, vous nous assurez que vous êtes agé.e de plus de 18 ans (réglementation sur la vie privée oblige)