Monsieur le Président,Monsieur le Directeur général,

Les arrestations arbitraires des étudiants et des activistes ont augmenté dans le pays et votre gouvernement persiste à mettre en  Ĺ“uvre une stratégie répressive et de persécution, incluant la criminalisation et la répression des personnes impliquées dans des manifestations. Depuis avril 2018, plus de 400 personnes ont été arrêtées. Ainsi, je vous demande instamment, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur général, de :

- libérer immédiatement tous les dirigeants étudiants, militants ou autres manifestants détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d'expression ;

- garantir le droit à une procédure régulière et équitable de tous les leaders étudiants, militants ou autres manifestants détenus, y compris leur comparution immédiate devant un tribunal, ainsi que l'accès à leurs familles et aux avocats de leur choix ;

- mettre immédiatement fin à la stratégie de persécution, de détention et de criminalisation des étudiants et autres activistes qui exercent leur droit légitime à la liberté d'expression et de réunion pacifique.

Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande et vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur général, l’assurance de ma haute considération.

Facebook Connect
16242

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
La vague d’arrestations au Nicaragua doit cesser
Pétition à l'attention du Président de la République du Nicaragua, Daniel Ortega Saavedra et du Directeur général de la police nationale, Francisco Javier Díaz Madriz.
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image
En signant cette pétition, vous nous assurez que vous êtes agé.e de plus de 18 ans (réglementation sur la vie privée oblige)