Madame la Secrétaire,

Depuis que votre service a pris ses fonctions en janvier 2017, il a mis en ?uvre des politiques en matière de gestion des frontières et d’immigration qui ont causé des souffrances irréparables pour des milliers de personnes en quête d’asile. Ces politiques enfreignent tant le droit américain que le droit international et elles semblent être destinées à démanteler le système d’asile aux États-Unis.

Je vous demande de mettre immédiatement un terme à ces politiques et ces pratiques, parmi lesquelles:

- les renvois forcés illégaux de masse de personnes en quête d’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique;

- la détention illimitée et arbitraire de personnes en quête d’asile, sans possibilité de libération conditionnelle, ce qui constitue une forme de mauvais traitement dans certains cas de personnes exposées à des menaces;

- la séparation illégale des familles, qui cause de manière délibérée des souffrances extrêmes aux familles en quête d’asile, ainsi que des mauvais traitements qui dans certains cas constituent des actes de torture.

Créant un dangereux précédent, la suppression par le gouvernement de Donald Trump de ses obligations au regard du droit relatif aux droits humains et aux réfugiés met à mal le cadre international de protection des personnes réfugiées. Je vous demande instamment de changer de cap et de mettre immédiatement fin à ces pratiques cruelles et illégales.

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire, l’expression de ma haute considération.
Facebook Connect
19642

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Des familles ont besoin de compassion et non de violence
Pétition à l'attention de Secrétaire du Département de la Sécurité intérieure des États-UnisCopie à l’ambassade des États-Unis d’Amérique en Belgique

ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image
En signant cette pétition, vous nous assurez que vous êtes agé.e de plus de 18 ans (réglementation sur la vie privée oblige)