Monsieur le Procureur général,

En février 2018, Geraldine Chacon, 24 ans, a été arrêtée, sans mandat, puis détenue dans des conditions épouvantables pendant quatre mois, uniquement en raison de son travail pacifique avec des jeunes de Caracas au sein d’une organisation locale : la Fundación Embajadores Comunitarios (FEC). Ses droits à une procédure juste et son droit à la santé furent tous deux bafoués. Même si elle a bénéficié d’une libération conditionnelle en juin 2018, elle ne peut pas quitter le pays et pourrait à nouveau être arrêtée à tout moment, sans aucune raison. Au lieu d’être réduite au silence, cette jeune membre de la société, pacifiste, passionnée et active, mériterait d’être félicitée.

Ainsi, je vous demande instamment, Monsieur le Procureur général, de :

- classer officiellement et sans suite la procédure engagée contre Geraldine Chacon ;
- lui accorder une liberté sans condition.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur général, l’expression de ma haute considération.

Facebook Connect
10407

Recevoir la prochaine action ? Attention : si vous recevez nos autres E-lettres, cocher «non» vous désabonne de tout.

   
remplissez les champs de ce formulaire en 1 clic via votre compte Facebook
Geraldine Chacon, victime de la répression du gouvernement
Pétition à l'attention du Procureur général de la République du Venezuela
ou
Pour recevoir nos actions très urgentes par SMS
Image
En signant cette pétition, vous nous assurez que vous êtes agé.e de plus de 18 ans (réglementation sur la vie privée oblige)